Electrostimulation pour les pieds : nos conseils

Publié le : 08/10/2021

Electrostimulation pour les pieds : nos conseils

Les problèmes qui touchent les muscles, les tendons et les autres tissus mous autour des articulations des pieds sont souvent en lien direct avec la façon dont nous les utilisons. Ces troubles podologiques sont synonymes de douleurs et peuvent s’améliorer par du repos et des techniques naturelles de traitement à domicile entre autres. Non invasives, sécurisées et sans effet secondaire, les séances d’électrostimulation pour les pieds font partie intégrante de ces traitements non médicamenteux reconnus efficaces. Via les résultats concluants des essais cliniques et les retours de leurs patients, les professionnels de santé vous donnent leurs avis et conseils sur les bienfaits de la stimulation électrique des pieds. Florilège !

electrotherapie pour les pieds

L’électrostimulation en course à pied en prévention des blessures du pied

L’os naviculaire (scaphoïde tarsien) est soumis à de fortes contraintes lors de la pratique des sports de course en athlétisme, en particulier chez le coureur sur piste, le coureur de fond, le sprinteur et le sauteur en hauteur effectuant le Fosbury-flop. Lors de la foulée et en phase de contact direct avec le sol, les mouvements naturels de la rotation du pied, appelés pronation (mouvement vers l’intérieur) et supination (mouvement vers l’extérieur) présentent des degrés variables. En cas de d’hyper pronation, l’ensemble des articulations de la voûte plantaire dont l’os naviculaire s’affaisse et la flexion des chevilles augmente. Ainsi la principale pathologie de cet os du pied, véritable hantise du coureur car progressivement invalidante, apparaît. C’est la fracture de fatigue.

vue decoupee du pied pour placement des electrodes

En prévention de ces fissures osseuses du pied et des lésions liées à l’hyper pronation, F. Fouchet et al.1ont testé les effets de l’électro-myo-stimulation (EMS), communément appelée electrostimulation musculaire, sur la voûte plantaire d’athlètes lors d’un entraînement. Il en résulte une diminution significative de la chute de l’os naviculaire pour une optimisation du maintien et renforcement de l’arche. Ainsi les blessures du pied sont évitées. Les facteurs étiologiques de la survenue de la fracture de fatigue du pied sont aussi les suivants : une prise de poids rapide, en présence d’un pied plat (toute la plante du pied touche le sol en position debout), d’un pied en creux (courbure excessive de l’arcade plantaire), de l’inégalité de longueur des membres inférieurs… Dans ces cas, l’utilisation d'un appareil d'électrostimulation est donc aussi bénéfique en prévention des lésions du pied.

Quel programme d'électrostimulation choisir pour préserver le pied du sportif ? Comment placer les électrodes ?

Sélectionnez le programme « renforcement niveau 2 » Compex®. Ce programme a pour finalité de renforcer les muscles intrinsèques du pied pour empêcher la survenue de pieds plats flexibles, d’affaissement de la voûte plantaire considérés responsables des fractures de fatigue, des aponévrosites plantaires et des tendinopathies achilléennes. Effectuer ensuite le placement des électrodes suivant :

  • La zone cutanée des deux pieds doit être propre, sèche et saine.
  • Sur le pied gauche, positionnez une paire d’électrodes auto adhésives carrées 50 mm x 50 mm en ligne sous l’arche médiale comme suit : 1 électrode derrière l’extrémité du premier métatarsien, 1 électrode devant le tubercule médial du calcanéum qui forme le talon.
  • Réalisez le même positionnement sur le pied droit.

Il est recommandé des séances de 15 minutes simultanées sur les deux pieds, 3 fois par semaine pendant 6 semaines.

L’électrostimulation en prévention et traitement de la stase veineuse

Les bienfaits de l’EMS des pieds s’observent aussi en prévention de la survenue de la stase veineuse pour éviter l’apparition d’œdème aux jambes, de phlébite (thrombose veineuse) et d’embolie pulmonaire. Les patients immobilisés pendant ou après un séjour à l’hôpital et les personnes travaillant assis toute la journée ou en position statique peuvent en être victimes. De nombreux essais cliniques randomisés concluent en l’efficacité de la stimulation électrique des pieds et du mollet pour réduire ce risque. À titre d’exemple, citons l’essai clinique de RE. Kaplan et al.2: les sujets sains ont reçu pendant 4 heures une stimulation musculaire d’intensité légère sur les muscles de la plante des pieds et du mollet. Les résultats mettent en évidence l’augmentation du retour veineux. Les sujets ont tous validé le fait qu’ils utiliseraient un appareil d’électrostimulation si leur médecin traitant leur expliquait qu’ils pouvaient développer des caillots sanguins.

Quel programme choisir pour le traitement de la stase veineuse ? Comment placer les électrodes ?

Sélectionnez le programme« insuffisance veineuse » (qui se trouve dans la catégorie mollet circulation) Bluetens® ou « insuffisance veineuse (sans œdème) » Compex®. Les principaux objectifs de ces séances d’électrostimulation sont l’élévation du débit sanguin pour une augmentation de l’oxygénation des muscles et une « vidange » des veines profondes. Ceci est obtenu via les contractions tétaniques délivrées par la stimulation programmée, non douloureuses suivies de longues pauses actives du débit sanguin. Effectuer le placement des électrodes suivant :

  • La zone cutanée des pieds et des mollets doit être propre, sèche et saine.
  • Sur le pied gauche, placez une électrode autoadhésive carrée 50 mm x 50 mm sous le talon et une électrode de même format sur le fascia plantaire au centre de la plante des pieds.
  • Sur le mollet gauche, placez une électrode rectangulaire 50 mm x 100 mm (snaps sans fil) sous la fosse poplité derrière le genou et une électrode de même format sur l’arcade tendineuse du muscle soléaire.
  • Allongez-vous confortablement et démarrez le programme.
  • À la fin du programme, répétez l’ensemble des conseils précédents sur le pied et le mollet droits.

Il est recommandé des séances de 21 minutes 3 fois par semaine.

L’électrostimulation en traitement de la fasciite plantaire

La fasciite plantaire a plusieurs dénominations dans la littérature : « aponévrosite plantaire », « maladie de Ledderhose ». Elle désigne l’inflammation du fascia plantaire (ou aponévrose plantaire), bande de tissu fibreux qui traverse la plante du pied dans sa longueur et supporte l’arcade plantaire. Des nodules fibreux peuvent aussi apparaître en face des tendons fléchisseurs de l’aponévrose. C’est une affection handicapante surtout chez les sportifs et classiquement chez les personnes non sportives de tout âge. Sa symptomatologie est douloureuse lors de la mise en tension de l’aponévrose, en flexion de la cheville avec appui sur les têtes métatarsiennes. L’adaptation d’un chaussage amortissant avec talonnettes au début de la pathologie est intéressante. Le taping permet ensuite la mise en décharge du talon. En phase douloureuse, l’électrothérapie antalgique3 est reconnue efficace, ainsi que le renforcement musculaire des muscles intrinsèques du pied.

Quel programme d'électrostimulation choisir pour le traitement de la fasciite plantaire ? Comment placer les électrodes ?

Durant la phase douloureuse, sélectionnez le programme « antidouleur TENS » Compex® ou le programme « massage détente » Bluetens® (catégorie relaxation pied) afin de soulager rapidement la douleur puis placer les électrodes sur votre pied de la manière suivante :

  • La zone cutanée des pieds et des mollets doit être propre, sèche et saine.
  • Placez deux électrodes autoadhésives carrées 50 mm x 50 mm, une sur la plante médiale du pied gauche et une sur celle du pied droit.
  • Positionnez une autre paire d’électrodes du même format sur l’avant de la plante des pieds juste avant la tête des métatarsiens.

Il est recommandé des séances de 10 à 20 minutes 1 fois par jour tous les 2 jours.

Après la phase douloureuse, les programmes de renforcement musculaire des muscles intrinsèques du pied des stimulateurs électriques de référence sont recommandés en suivant scrupuleusement les conseils stipulés par chaque fabricant. Certains appareils d’électrostimulation comme Bluetens® ont un programme générique intitulé « aponévrosite plantaire/épine calcanéenne » dans la catégorie pied qui convient parfaitement. Ces programmes ont pour finalités l’amélioration du contrôle du pied moteur, la diminution des contraintes et du stress plantaires, l’amélioration de la pronation excessive et l’apport d’un soutien dynamique de l’arche médiale.

L’électrostimulation pour les maladies nerveuses du pied

Les problèmes de pied peuvent être causés par des pathologies plantaires d’origine mécanique à l’instar du syndrome de Morton, de la fasciite plantaire (épine calcanéenne), de la tendinopathie d’Achille, de la bursite intra métatarsienne… Leurs causes peuvent être aussi les effets secondaires d’une autre maladie comme le diabète. La pathologie du pied tombant neurologique en est un exemple. En cas de maladie des nerfs des pieds (maladie de Morton, polyneuropathie du pied, syndrome du canal tarsien,...), F.Crépon4conclut que la stimulation électrique du muscle dénervé en cours de réinnervation doit être associée au traitement de rééducation fonctionnelle pour être pleinement efficace. Les chirurgiens orthopédistes et spécialistes de santé du pied sont à consulter pour les programmes de rééducation avec électrostimulation car encore à ce jour les études restent controversées.

electrodes sur cheville & pied pour soulager les douleurs

Le recours à l'électrostimulation plantaire pour améliorer l’équilibre postural

Les personnes atteintes de la sclérose en plaque (SEP), de la maladie de Parkinson ou de la fibromyalgie, les sujets en post-sevrage d’un traitement continu même léger de benzodiazépines (médicaments anxiolytiques) et/ou d’antidépresseurs, les séniors, les sujets sédentaires,… présentent des troubles posturaux. Ils peuvent être pertes d’équilibre ou sensation de vertiges (non rotatoires) avec impression d’être comme sur un bateau ou en état d’ébriété. Dans un contexte de fatigue musculaire sportive, le système nerveux central s’active pour maintenir l’équilibre mais peut s’épuiser aussi. Il est donc important de trouver des stratégies pour maintenir l’équilibre postural et le renforcer. L’électrostimulation des pieds est plus que prometteuse.

Dans l’étude contrôlée randomisée de R.Tourillon5(parmi tant d’autres très positives sur l’EMS et le maintien de l’équilibre), les conclusions sont encourageantes : une seule séance d’EMS s’avère suffisante pour non seulement améliorer l’équilibre postural mais aussi optimiser la force musculaire plantaire et la stabilité de l’arche. Ces résultats des étudiants chercheurs sont aussi renforcés par l’étude de podologues du sport, à l’instar de l’étude de F.J Ferrari et S.Vermand6 intitulée « effets d’une électrostimulation du muscle abducteur de l’hallux sur l’équilibre postural ». L’électrostimulation est utilisée pour potentialiser le travail de rééducation posturale.

Quel programme d'électrostimulation choisir pour améliorer son équilibre ? Comment placer les électrodes ?

L’électrostimulation couplée à l’exercice dynamique permet d’optimiser les effets de la stabilité statique et dynamique de la voûte plantaire pour retrouver son équilibre. Ainsi, sélectionnez par exemple le programme « réhabilitation amyotrophie » de Compex® puis positionnez vos électrodes de la manière suivante :

  • positionnez 2 électrodes rondes 32 mm ou d’autres électrodes de petit format en dessous de la tête du premier métatarse.
  • Exercice couplé : en position debout, démarrez le programme et réalisez en même temps l’exercice actif appelé short-foot décrit dans la vidéo ci-dessous :

Ce précieux exercice est préconisé dans le travail d’étudiants physiothérapeutes S.Isidoro Oliveira et al.7et validé par leurs directrices de travail. Il est recommandé d'effectuer des séances de 15 minutes pour chaque pied 3 fois par semaine durant 6 semaines.

L’électrostimulation pour soulager les douleurs plantaires

L’electrostimulation courant antalgique est une thérapie naturelle alternative ou complémentaire pour soulager les douleurs. À titre d’exemple, le bilan diagnostic kinésithérapique9pour une douleur tibio-tarsienne/pied/jambe, indique l’efficacité du traitement pluridisciplinaire : cryothérapie, massage myorelaxant et électrothérapie antalgique via le TENS ou les programmes endorphiniques. Selon le classement de TK.Gill8 mis à jour lors de son étude, les douleurs de la voûte plantaire (métatarsalgies) représentent 26,8 % du mal de pied, suivies des douleurs de l’arrière-pied (20,9%) avec 13,3 % concernant le talon. Les douleurs aux orteils et aux ongles représentent respectivement 28,3 % et 10,7 %. Les affections douloureuses du pied sont souvent en rapport avec une étiologie mécanique locale (au quotidien ou lors de la pratique sportive) mais peuvent aussi révéler une pathologie métabolique (goutte, diabète,…), rhumatologique (spondyloarthrite,…), tumorale, vasculaire,…

electrodes rectangulaires sur pied

Quel programme d'électrostimulation choisir pour soulager ses douleurs au pied ? Comment placer les électrodes ?

Sélectionnez le programme « endorphine » (catégorie soin pied) Bluetens® ou le programme « TENS endorphinique » Compex®. Les impulsions électriques d’intensité légère bloquent le massage douloureux tout en stimulant la production d’antalgiques naturels du corps tels les endorphines. Ainsi la douleur plantaire est soulagée. Placer ensuite les électrodes sur votre pied de la manière suivante :

  • positionnez 1 électrode carrée 50 mm x 50 mm sur le point le plus douloureux du pied et 1 électrode de même taille à l’extrémité du muscle.

Il est recommandé des séances de 20 minutes 3 fois par jour.

Certaines contre-indications sont à respecter : épilepsie, personnes portant un stimulateur cardiaque (pacemaker…), jamais sur le ventre des femmes enceintes, en présence d’une hernie ou d’une éventration. En cas de problème de santé ou de doutes, demandez conseils à votre médecin traitant. Prenez toujours le temps de lire la notice d’utilisation et de contre-indications. Les conseils présents sur ce blog ne se substituent, en aucun cas, à un diagnostic de votre médecin généraliste ou autre professionnel de santé. En cas de doute, l'équipe Sport Orthese se tient à votre disposition pour vous aider dans votre choix. Pour ce faire, n'hésitez pas à demander une assistance personnalisée par un professionnel au 09-77-40-24-13 ou sur RDV.

Bibliographie : Sources, Références, Etudes

1F.Fourchet et al. – Electrostimulation des muscles plantaires et chute de l’os naviculaire – 2009
2RE. Kaplan et al. – Essai Clinique Thromb Haemost. - Stimulation électrique du pied et implication pour la maladie thromboembolique veineuse - 2002
3Physiothérapie universelle – mai 2015
4 F.Crépon – Electrostimulation et muscles dénervés : critères de choix des paramètres de stimulation - 2013
5R.Tourillon – Université de Nantes - étude contrôle randomisée – Effet d’une session d’électrostimulation de l’arche médiale du pied sur la force musculaire des muscles intrinsèques du pied, la stabilité de l’arche, la distribution statique des pressions plantaires et l’équilibre postural dynamique – 2018/2018
6F.J Ferrari et S.Vermand - Effets d’une électrostimulation du muscle abducteur de l’hallux sur l’équilibre postural - 2016
7S. Isodoro – Travail de Bachelor sciences en physiothérapie – L’impact sur la stabilité, l’équilibre dynamique et la force des muscles constituant l’arche médaile du pied par le renforcement via l’électrostimulation couplé à des exercices actifs versus renforcement actif : protocole pour une étude clinique »
8TK.Gill et al. Identifition of clusters of foot pain locomotion in a community sample - 2017
9Bilan diagnostic kinésithérapeutique Clearis – Fiche douleurs jambe/Tibio-tarsienne-pied

Découvrez d'autres articles du blog !

Zoom sur l'Hallux valgus

Zoom sur l'hallux Valgus : Explications, Symptômes, Causes, Facteurs, Traitements, Conseils et Exercices... Près d'1 français...

Zoom sur l'Épine Calcanéenne

L'aponévrosite plantaire est une douleur courante chez le sportif, elle se traduit par une douleur vive ressentie dans la...

L'électrostimulation pour les cuisses, les genoux et les jambes

Pourquoi avoir recours à l'électrostimulation pour prendre soin de ses membres inférieurs ? Exercices & programmes pour...

zoom sur le syndrome de la queue de l'astragale

Zoom sur le syndrome de la queue de l'astragale, tout savoir sur cette douleur du talon affectant les sportifs, son...