La Cryothérapie : les dispositifs sur le marché et leur efficacité

Publié le : 24/05/2019

La Cryothérapie : les dispositifs sur le marché et leur efficacité

Voici une présentation de tous les appareils de cryothérapie avec les diffétentes caractéristiques, atouts, contraintes et performances.

Les Vessies de glace (Bleakley et al. 2010)

Le classique bac de glaçon que l’on vient de mettre dans un torchon, reste une technique efficace pour diminuer la température de la peau et musculaire. La surface de contact n’a très peu d’effet sur la diminution de la température, tant que l’on recouvre la zone douloureuse. Ce qui importe le plus c’est d’apporter de la pression et d’ajouter un peu d’eau au glaçon, pour en apprécier plus ses effets de refroidissement des tissus, cest ce que permet la vessie de glace.

Il faut attendre 10 min pour atteindre des températures proches de 15 degrés au niveau de la peau.

Le Cold Pack

Les packs de froid se présentent sous la forme de cristaux blancs, inodores, hygroscopiques. Ils sont utilisés comme sacs réfrigérants (cold pack). Il fait partie, avec les glaçons des produits qui permettent le mieux faire descendre la température des tissus.

Les sprays réfrigérants

La température à la sortie des bombes de froid est au alentour de -20degrès. On les applique par pulvérisation sur la zone à traiter par balayage. Une distance d’environ 10-15 cm de la peau.

Ils sont composés de gaz de butane associé à des essences de menthe qui produisent la sensation de refroidissement et d’antidouleur par l’activation des canaux ioniques (TRP) dans les neurones sensibles au froid (Bautista et al. 2007 / Galeotti et al. 2002) sans rééllement refroidir la peau (Galeotti et al. 2002). Le menthol est utilisé comme une préparation anesthésiante pour la gestion de la douleur (Johar et al. 2012).

Les sprays sont en revanche inefficaces pour refroidir la peau et les tissus sous-cutanés (Hong et al. 1991 / Leite & Ribeiro, 2010).

NB : Attention aux personnes qui pourraient être allergique au froid et à développer facilement des gelures.

Système mécanique couplant Froid + Compression

Le Froid compressif ( Easycryo ou Game Ready ) est un système utilisé en médecine sportive par les kinés principalement. Il permet d’appliquer en même temps une application de froid et de la compression. Le dispositif permet de pouvoir appliquer une compression graduelle et intermittente réglable de 0 à 75 mmHg.

Les attelles de Froid Compressif

 

Ce sont des systèmes de compression (allant jusqu’. 70 mmHg) et de froid par du gel avec des orthèses adaptées aux articulations. L’avantage du système est d’être très léger pour une utilisation sur le terrain à un prix abordable. Sport Orthese propose par exemple l'appareil de froid Compressif Iceman Clear 3.

Le Col Water Immersion

L’immersion en eau froide (CWI) est la méthode la plus documentée dans la littérature scientifique. Les équipes de recherche n’ont pas qu’évaluée les conditions de son utilisation. Elles ont vérifié les hypothèses avancées et les mécanismes des effets de la cryothérapie.

Elle est utilisée :

  • Lors de course en environnement chaud, est un moyen efficace pour traiter le coup de chaud subit par l’athlète pour diminuer la température centrale (Casa et al. 2007 ; Halson et al. 2008).
  • Dans un but d’accélérer la récupération musculaire suite à un exercice intense, un travail excentrique, des impacts, un exercice d’endurance et tous les autres exercices apportant un stress mécanique.
  • Pour exercer une pression hydrostatique sur le corps, afin de diminuer la formation d’oedème.

Whole-Body Cryotherapy (WBC)

L’utilisation de caisson ou chambre froide corps entier (WBC), fait sa petite révolution dans le monde du sport et du haut-niveau. Les hypothèses de l’utilisation de WBC sont similaires à l’immersion en eau froide. En médecine du sport, on l’utilise pour améliorer la récupération de traumatisme et pour prévenir les symptômes de surentrainement.

Protocoles :Il est réalisé dans un caisson spécial, avec une T°C et une humidité strictement controllée. Il est recommandé de porter un maillot de bain et un masque chirurgical au visage afin d’éviter les exhalations d’air humide. Il est préférable de s’essuyer la peau pour éviter toute sudation avant d’entrer, au risque de se brûler la peau et provoquer des nécroses. Les sujets passent au début pour s’habituer 30 secondes dans un caisson à -60C puis passe ensuite dans le caisson de froid -110/-140C, selon le système de refroidissement, où il reste 3 minutes. Une personne qualifiée controle l’accès au caisson et le bon déroulement des séances.

En effet, la faible conductitivité thermale de l’air comparée à l‘eau, limite le potentiel d’un refroidissement significatif des tissus sous la peau ou de la température centrale (Bleakley et al. 2014). Ceci est supporté à la fois par Costello et al. (2014) et Mawhinney et al. (2017) qui ont démontré que l’exposition en immersion en eau froide apportait une plus grande réduction de la température de la peau et des tissus sous la peau, que ne permet pas la WBC.

De ce fait, l’utilisation de WBC pourrait être d’une plus grande efficacité en médecine du sport et dans le cadre de la pratique sportive, pour améliorer la récupération musculaire, après des exercices induisant des douleurs musculaires. La littérature scientifique et les revues de synthèse commencent à abonder sur la WBC, dans le cadre de la récupération musculaire.

Découvrez d'autres articles du blog !

Quels sont les effets de la Cryothérapie ?

La cryothérapie est une technique thérapeutique pour refroidir par application ou pulvérisation une ou plusieurs parties du corps.

Cryothérapie, dans quels cas y avoir recours ?

La thérapie par le froid est utilisée lors de traumatisme/blessure aigue (comme les entorses), douleurs chroniques, spasmes...