Zoom sur l'Hallux valgus

Publié le : 15/07/2019

Zoom sur l'Hallux valgus

Les 1er signes de la pathologie: apparition d’une déformation en forme de bosse sur le côté extérieur du gros orteil. Cette “bosse”, plus familièrement appelée oignon, va engendrer un frottement parfois douloureux lors du port de la chaussure. Des ortheses hallux valgus existent, elles seront détaillées plus bas.

Les sports concernés: Les sports favorisant les répétitions d’appuis latéraux (tennis, running…) ou bien les sauts deviendront vite douloureux, tandis que ceux n’entraînant aucun frottement (la natation par exemple) pourront être privilégiés.

Les pistes pour s’en sortir: soulager cette zone devenue sensible sera vite une priorité. Cela sera possible grâce à différents styles de pansements ou par le biais d’orthèses protectrices. Si le soulagement ressentie n’est pas assez fort, il faudra s’orienter vers des orthèses de correction souples ou rigides selon le degré de correction voulu.

Notre zoom sur cette déformation est expliqué en plusieurs parties spécifiques :

Qu'est ce que l'hallux valgus
L’hallux valgus en quelques chiffres
Quels sont les symptômes de l'hallux valgus ?
Comment soigner un hallux valgus ?
     Chaussage & hallux valgus
     Exercices de prévention de l’hallux valgus
     Solutions de protection de l’hallux valgus: soulager la douleur au pied à l'aide de pansements / coussinets / chaussons
     Solutions d'orthèses correctrices souples à l’hallux valgus
     Solutions d'orthèses correctrices rigides pour l’hallux valgus

Qu’est ce que l’hallux valgus ?

La structure du pied est l’une des plus complexes du corps humain puisqu’elle ne comporte pas moins de 20 muscles, 26 os, 16 articulations, et 107 ligaments !
Cette extrémité, articulée avec la jambe par la cheville, a pour fonction de maintenir l'homme debout en lui assurant l’une de ses fonctions les plus essentielles, la marche. De par ces sollicitations intenses et son système d'articulations ultra complexe, garder une mobilité en bon état de fonctionnement est primordiale mais aussi un vrai défi !

Un simple dysfonctionnement peut vite devenir un problème. La déformation du gros orteil en hallux valgus en est un.
Nos pieds sont munis d’orteils (eux-mêmes composés de plusieurs phalanges) servant à “agripper” le sol. Les métatarsiens (précédents les orteils) vont quant à eux venir encaisser tout l’appui (bien plus que les orteils qui eux sont là pour nous propulser).

Ainsi, le pied est constamment soumis à de forts appuis mais aussi à de puissantes tractions, via l’utilisation des différents muscles et tendons mis en action par la marche. Parmi eux figure le tendon du muscle abducteur du gros orteil.

C’est ce tendon situé entre le premier et le second orteil qui va créer le problème d’hallux valgus, car il va s’actionner de manière non souhaitée et venir “tirer” sur la première phalange du gros orteil, créant petit à petit une dérivation latérale non désirée. C’est cette dérivation qui va emmener le 1er métatarsien vers l’intérieur, suivi mécaniquement de la première phalange qui sera quant à elle projetée vers l’extérieur, venant progressivement en appui dans la chaussure.

                              hallux valgus sport orthese

Par ailleurs, la face externe de l’os va également réagir en conséquence en développant une excroissance osseuse appelée “exostose”, venant créer une bosse.
Cette déformation en forme de bosse, familièrement appelée “oignon”, va venir en conflit dans la chaussure.
En réaction à ce frottement, la peau va s’épaissir et former ce que l’on appelle un “cal”, provoquant une inflammation parfois douloureuse (le renflement rouge visible sur la bosse).
Enfin, ces pressions à la fois externe et interne vont également finir par venir déformer le petit coussinet protecteur entre le tendon et l’os, créant un gonflement appelé la Bursite. Là aussi, cela peut contribuer à une augmentation du renflement et de la douleur plantaire ressentie, jusqu’à un éclatement possible de celle-ci.

On distingue 3 stades d’évolutions de la déformation :

  • Hallux valgus léger: l’angle de déviation présent entre l’orteil et son métatarsien est compris entre 10° et 20°.
  • Hallux valgus modéré: l’angle de déviation présent entre l’orteil et son métatarsien est compris entre 20° à 40°. Le gros orteil se retrouve en buté contre le second orteil.
  • Hallux valgus sévère: l’angle de déviation présent entre l’orteil et son métatarsien est supérieur à 40°. Le gros orteil se retrouve au-dessous ou au-dessus du second orteil.

                               Illustration Hallux valgus

Ainsi, tous ces éléments vont venir jouer les uns avec les autres et s’aggraver petit à petit, il est donc essentiel de traiter cette déformation au plus tôt afin d’en limiter les dégâts sur l’ensemble du pied !

L’hallux valgus en quelques chiffres

Il s'agit de la pathologie statique la plus fréquente de l'avant-pied, puisque près d’1 français sur 3 en souffre !

Cependant, on note une différence homme/femme significative car près de 90% des cas de cette déformation touchent ces dernières. Quant aux hommes, ceux affectés par l’hallux valgus seraient le plus souvent en présence de pieds plats et/ou en surpoids.
On distingue deux types d’hallux valgus :

  • L’hallux valgus dit “secondaire”: Le plus répandu (70% des cas représentés), il regroupe l’ensemble des défaillances menant au développement de cette déformation (mauvais chaussage, surcharge, vieillesse & accumulation de microtraumatismes....)
  • L’hallux valgus dit “juvénile”: Héréditaire, il concerne près d’1 personne 3 le développant. Il apparaît alors assez tôt chez la personne touchée (avant 50 ans, parfois pendant l’adolescence)

Le port de chaussures à talons a longtemps été désigné comme agent déclencheur de l’hallux valgus. Cependant, suite à la parution d’études démontrant l’existence de cette déformation sur des populations non chaussées, il est devenu évident que le facteur génétique jouait aussi un rôle à part entière. Il est désormais considéré que le taux de transmission familiale s’élève à près de 75%.

Quels sont les conséquences de l'hallux valgus ?

Pour synthétiser, on parlera d’hallux valgus lorsque le gros orteil (en latin “Hallux”) du pied (droit et/ou gauche) se déviera petit à petit de son axe d’origine car son tendon, en s’actionnant de manière incontrôlée, emmène sa phalange en dehors (en “valgus”) tandis que le métatarsien sera lui entraîné vers l’intérieur, favorisant ainsi la venue en butée du gros orteil contre les autres orteils.

Le premier symptôme est l’apparition d’une bosse (l’oignon) sur le côté du gros orteil. Douloureux ou non selon les personnes, cela affectera la mise en place des chaussures car le pied aura du mal à y entrer ou tout simplement le port en sera très douloureux.

Une bursite pourra également apparaître sur la déformation due aux frottements répétés, entraînant des poussées inflammatoires parfois très douloureuse. Remplie de liquide, celle-ci pourra être amenée jusqu’à rompre si les sollicitations sont trop intenses, au risque de la voir s’infecter.

La douleur n’est pas forcément uniquement ressentie sur l’oignon puisqu’elle peut, dans le cadre de ce que l’on appelle les Métatarsalgies, être localisée sous la voûte plantaire en regard de la tête des métatarsiens. Ressentie lors de la marche ou en position debout prolongée, elle peut provenir de la formation de durillons voir de cors.

La déviation du gros orteil en appui vers les autres orteils provoque quant à elle l’apparition d’orteils en griffe (ou en marteau), une conséquence du manque d’espace les forçant à se replier.

Lorsque la déviation devient “sévère”, le gros orteil peut perdre toute fonctionnalité puisqu’il passera au-dessous ou au-dessus du second orteil, jusqu’à provoquer une luxation de celui-ci ! Une fracture de fatigue peut aussi survenir dans ces cas extrêmes où les os fragilisés de cette zone sont trop sollicités.

Ainsi, bien que l’hallux valgus est le plus souvent non douloureux, il est nécessaire de le traiter le plus vite possible au regard des possibles douleurs (ou déformations aggravées) futures que sa présence peut engendrer.

Comment soigner un hallux valgus ?

Même si cette déformation et ces rougeurs sont disgracieuses, il n'est jamais conseillé de faire opérer un hallux valgus à titre préventif ou pour une simple raison esthétique. Suivez les recommandations d’un spécialiste.

Cette déviation doit être prise en charge rapidement afin de soulager les autres articulations et diminuer les douleurs plantaires. Nombreuse sont les personnes souffrantes d’hallux valgus qui trouvent un soulagement (définitif ou temporaire) avec des mesures d’orthopédies conservatrices.
Nous vous proposons ici les traitements disponibles afin de pouvoir continuer le port de vos chaussures et soulager vos douleurs plantaires, sous peine de voir apparaître des conséquences graves et invalidantes.

1. Chaussage & Hallux valgus

Avant toute chose, il est nécessaire d'adapter ses chaussures à cette déformation en hallux valgus, maintenir un chaussage trop serré va favoriser les frottements au risque d’aggraver son état et augmenter la douleur.

Les chaussures à talons hauts tout comme celles à bout étroit sont évidemment à proscrire, les contraintes d’appui sur le métatarse étant concentrées verticalement sur la zone sensible. Privilégier des chaussures souples, larges, de manière à limiter au maximum la compression latérale (sous peine de favoriser les orteils en griffe) et les frottements (conduisant à l’augmentation du cal et/ou d'une bursite).

2. Exercices de prévention de l’hallux valgus

Certains exercices, massages, étirements, vont venir limiter vos douleurs en préservant une partie de votre mobilité. Ils sont bien expliqués dans la vidéo ci-dessous.

Attention, les exercices expliqués dans la vidéo ci-dessus ne peuvent être une solution unique aux problèmes d’hallux valgus, ce sont juste de simple “compléments” afin de préserver la mobilité du gros orteil si vous en avez encore.

3. Solutions de protection de l’hallux valgus: soulager la douleur au pied à l'aide de pansements / coussinets / chaussons

Les solutions présentées dans cette partie consacrée aux pansements / coussinets / chausson sont de simples protections utilisées de manière à soulager vos douleurs, elles ne seront en aucun cas valables pour corriger votre halgux valgus. Si votre gros orteil est encore mobile, vous pouvez utiliserles orthèses correctives présentées plus bas pour limiter l’évolution de la déformation.

Afin d’atténuer le conflit entre l’oignon et la chaussure, l’une des premières solutions les plus légères et faciles à mettre en place est l’application de pansements / chaussons / coussinets spécialisés à appliquer sur la zone douloureuse afin d’éviter les frottements.

  • Les pansements hallux valgus vont parfaitement remplir ce rôle en permettant de répartir les charges et ainsi soulager la douleur. Très fins, ils peuvent être utilisés dans toutes les chaussures (ville, sport, maison) sans appliquer de pressions supplémentaires. De plus, ils sont lavables afin de permettre une réutilisation (jusqu’à 5 fois en moyenne) et conviennent aux personnes diabétiques.
    Pour une utilisation plus prolongée, le protege hallux valgus en silicone souple dans laquelle il faut glisser le pied dans la protection en passant le gros orteil dans la partie tubulaire sera plus conseillée car elle sera lavable et réutilisable plusieurs mois.
  • Pour les personnes souffrantes de douleurs plantaires, notamment de durillons en parallèle d’un hallux valgus ayant entraîné une immobilisation latérale, les coussinet double protection hallux valgus viendront jouer un rôle indispensable puisqu’ils entoureront la voûte plantaire de manière à vous soulager.
  • Les personnes développant ce que l’on appelle les orteils en griffe ou en marteau, en parallèle d’un hallux valgus ayant entraîné une immobilisation latérale voir des cors et/ou ongles bleus, auront besoin d’une protection totalement enveloppante que des chausson double protection hallux valgus vont venir offrir.

4. Solutions d'orthèses correctives souples à l’hallux valgus

Ces orthèses peuvent s’utiliser en traitement suite à une opération tout autant qu’en prévention, de par leurs natures souples elles seront aisément portables de jour et facilement enfilable dans vos chaussures.

En plus de leur rôle anti-frottements venant atténuer les douleurs sur l’oignon, les orthèses correctives souples vont permettre de corriger la déformation en hallux valgus lorsque le gros orteil reste mobile latéralement en le ré-orientant dans le bon axe, permettant ainsi d’en limiter son évolution nocive.

Ces orthèses, portables uniquement durant la journée (voir le paragraphe suivant pour les orthèses nocturnes), vont permettre de limiter vos poussées inflammatoires et de retrouver de meilleurs appuis. Ainsi, une orthèse corrective souple de jour hallux valgus permettra d’absorber les pressions douloureuses sur l’oignon tout en limitant l’écrasement et l’élargissement de l’avant-pied. Si des durillons sont associés à la pathologie, vous pouvez opter pour une orthèse corrective double souple de jour hallux valgus.
Par ailleurs, pour les personnes souhaitant continuer la pratique sportive, certaines marques ont su s’adapter en proposant des produits optimisant la propulsion, comme EpitactSport avec son orthese hallux valgus sport.

5. Solutions d'orthèses correctrices rigides pour l’hallux valgus

Les orthèses correctrices rigides vont être le recours le plus puissant puisqu’elles viendront totalement contraindre le gros orteil afin de le maintenir totalement dans l’axe souhaité.
Elles se déclinent en deux solutions distinctes, celles réservées à un port la nuit et celles adaptées à un port jour et nuit:

  • Orthèse hallux valgus correctrice rigide de nuit: corrige l’axe du gros orteil en limitant la rétraction des ligaments pendant la nuit, soulageant ainsi les douleurs articulaires nocturnes. De plus, elle supprime les pressions et les frottements, en empêchant les douleurs de contact (drap, matelas, conjoint…).
  • Orthèse hallux valgus correctrice rigide jour & nuit: En plus d’assurer leur fonction rééducatrice la nuit, ces orthèses seront également portables en chaussure la journée de manière à agir de la façon la plus poussée possible. Optimisant le temps de rééducation, elles permettront de sécuriser le résultat post-opératoire souhaité, grâce à leurs articulations réglables et blocables.

Remettez sereinement la marche au cœur de votre quotidien, retrouver la totalité des solutions citées dans cet article sur notre site Sport-Orthese.com en vous rendant sur la page dédiée aux solutions orthopédique de l’Hallux Valgus. Nous vous conseillons de bien lire les descriptions produits afin de trouver le plus adapté aux différents stades d’évolutions de cette déformation de l’hallux valgus.

Cependant, si la douleur et les gênes persistent, n’hésitez pas à consulter un spécialiste pour déterminer si votre orthèse est la bonne.

Découvrez d'autres articles du blog !

Zoom sur La Tendinite du Releveur

La Tendinite du releveur est l'ennemi bien connu des Trailers. Affectant le tendon actif au moment de relever le pied, il...

Zoom sur la tendinite du tendon d'achille

La tendinite du tendon d'Achille est une pathologie à ne pas sous estimer, en effet elle doit être bien traitée dès les...

Electrostimulation pour les pieds : nos conseils

Zoom sur les bienfaits de l'électrothérapie sur nos pieds, en prévention des blessures du sportif ou en soulagement des...

zoom sur le syndrome de la queue de l'astragale

Zoom sur le syndrome de la queue de l'astragale, tout savoir sur cette douleur du talon affectant les sportifs, son...