Zoom sur la périostite tibiale

Publié le : 04/01/2019

Zoom sur la périostite tibiale

Les 1er signes de la pathologie :

  • douleur importante sur la face antérieure du tibia

  • handicapant lors de l'effort

 

Les sports concernés :

Les sports de répétition sur sol dur comme la course à pied, le skateboard, le roller. Également, la plupart des sports collectifs (football, rugby, basketball, …) et les sports de raquette avec des sportifs qui ne modèrent pas les forces d'impacts.

 

Les pistes pour s’en sortir :

Des séances de kinésithérapie peuvent vous permettre de vous sortir de cette pathologie en étirant la zone douloureuse, en vous donnant des moyens pour réduire les impacts (modification de foulée en course à pied par ex.), en massant les zones douloureuses ou en faisant de la termothérapie.

L’utilisation des orthèses périostites tibiales est un moyen intéressant pour comprimer la zone pendant l'activité, ce qui diminue la douleur par une action auto-massante. Elles peuvent donc permettre de casser le cercle vicieux de l'arrêt du sport / Douleur et de reprendre une activité progressivement.

 

Qu'est-ce qu'une périostite tibiale ?

Une périostite tibiale est une inflammation du périoste, membrane entourant le tibia. Cette membranne a pour but de faire une interface entre l’os et le muscle. Le périoste est composé de trois couches distinctes (une externe et eux internes) qui, lors d’une périostite tibiale sont toutes trois affectées. La zone d’inflammation se situera sur environ dix centimètres mais peut parfois prendre tout le tibia.

Elle apparaît très souvent en début de saison chez l'athlète et au début d’une nouvelle activité physique pour un débutant. La périostite tibiale va se développer encore plus lorsque la pratiquant se trouve sur un terrain dur.

lieu douleur périostite

 

Quels sont les symptômes d'une périostite tibiale ?

Lors d’une périostite tibiale, une douleur va apparaître sur le devant du tibia. Elle se déclenche lors de l’activité physique et disparaît peu de temps après l’arrêt de la pratique.

Cette douleur importante se situera devant le tibia. Soit, lorsque la personne va toucher son tibia, elle va sentir une douleur (périostite tibiale antéro-externe) soit,  elle sera située à l’arrière du bord interne du tibia où s’insère le soléaire (périostite postéro-interne).

dame se tenant le tibia

Attention : le sportif a tendance à continuer sa pratique sportive à l’apparition des douleurs. Si cette douleur est ignorée, l’intensité va augmenter jusqu’à devenir insupportable.

 

Quels sont les facteurs/causes d'une périostite tibiale ?

Différentes causes à l’apparition d’une périostite tibiale. Tout d’abord, une augmentation de l'entraînement en terme de volume et d’intensité, une utilisation de chaussures non adaptées à la pratique, de mauvais échauffements et, une mauvaise technique de course.

S’ajoute à ça, une mauvaise hydratation et alimentation, un problème de posture, un pied dit “plat” et, parfois, un problème de surpoids.

 

Comment traiter une périostite tibiale ?

La prise en charge d’une périostite doit être rapide.

Il est important de consulter son praticien (médecin / kinésithérapeute du sport) pour être sûr du bon diagnostic et non d’une autre pathologie (fracture de fatigue / Syndrôme des Loges).

Pour soigner une périostite tibiale, des séances de kinésithérapie seront prescrites. Le kinésithérapeute agira de différentes manières : 

  1. Massage du périoste et de la zone douloureuse pour limiter l'inflammation et diminuer les contractures musculaires réactionnelles.
  2. Des soins antalgiques additionnels tels que des cataplasmes d'agile, d'arnica ou des soins d'électrothérapie
  3. Conseils sur la pratique sportive avec des excercices musculaires, mise en place d'un programme d'étirement, permettant de modérer les forces d'impact au sol (Corde à sauter, petit travail de saut en amortissant au maximum la réception)
  4. Augmenter le nombre de foulée en course à pied pour être économique et limiter les vibrations trop importante à l'impact.
  5. Des conseils sur le choix des chaussures sont aussi essentiel.

Des semelles orthopédiques réalisées par un podologue / un orthopédiste-orthésiste peuvent être prescrites si les troubles posturaux sont trop important dans le but de soulager la douleur.

Des manchons de mollet comme le Trizone Calf de Compex  ou encore des orthèses telles que l’Orthèse périostite ZAMST SS-1 permettent par leur action compressive de diminuer les sensations douloureuses et de réaliser des auto-massage à l'activité. Le manchon McDavid Périostite Tibiale est également efficace pour soigner, récipérer et soutenir le tibia lors de la repirse. 

Egalement, la possibilité d’avoir un appareil d'éléctrothérapie chez soi (COMPEX ou BLUETENS) peuvent être un plus pour le traitement de cette pathologie.

Conclusion : Le traitement de la périostite tibial est donc le résultat d'un ensemble de facteur à prendre en compte en fonction du type de sport pratiqué, du temps de pratique hebdomadaire et de l'intensité de la douleur.
C'est une prise en charge pluridisciplinaire (médecin, kinésithérapeute, podologue, entraineur..) qui nécessite une coopération entre professionel et un sérieux dans le suivi du traitement par le patient.

 


Peut-on reprendre le sport après une périostite tibiale ?

La douleur sera le principal guide lors de la reprise. Il est possible de continuer le sport mais de façon modérée. Si la douleur persiste ou s’intensifie, il faut s’arrêter.

En prévention, ne jamais arrêter de faire des exercices comme :

  • les automassages qui auront pour but la diminution des tensions et donc, de redonner une capacité d'absorption mécanique aux tissus musculaire et tendineux 

  • renforcement musculaire : la pliométrie basse (ensemble d’exercices de musculation basé sur le sprint, les changements de direction brusques et les sauts sans élan) réalisable avec une corde à sauter

  • travail de placement dans la course (gamme d’athlétisme)

 

Exemple d’exercices :

Le plus important est d’écouter son corps.

 

 

N'hésitez pas à nous contacter au 09.77.40.24.13 pour des conseils personnalisés

Découvrez d'autres articles du blog !

Zoom sur l'entorse de la cheville

L'entorse de la cheville est la pathologie traumatique numéro 1 en France, explications de cette blessure souvent négligée dans...

Zoom sur l'Hallux valgus

Zoom sur l'hallux Valgus : Explications, Symptômes, Causes, Facteurs, Traitements, Conseils et Exercices... Près d'1 français...

Zoom sur la fracture de la fatigue

La fracture de la fatigue ou fracture du stress est une lésion de l'os due au surentraînement sportif. Elle peut-être difficile...

Zoom sur la tendinite du tendon d'achille

La tendinite du tendon d'Achille est une pathologie à ne pas sous estimer, en effet elle doit être bien traitée dès les...