Comment guérir du syndrome de l'Essuie-Glace (inflammation du TFL)

Publié le : 25/06/2019

Comment guérir du syndrome de l'Essuie-Glace (inflammation du TFL)

Le syndrome de l’essuie-glace est le premier diagnostique à évoquer en cas de douleur de la partie externe du genou. La douleur est due au frottement d’un muscle, se nommant le tenseur du Fascia-Lata, sur le fémur.

Ce frottement provoque l’inflammation de son insertion sur le péroné à l’origine de la douleur. Le diagnostique est rapidement posé cliniquement et est validé par le biais d’une échographie. 

La douleur est d’apparition spontanée et progressive sans lien avec un traumatisme direct et n’apparaît que chez les coureurs de fond. Elle apparaît entre 3 et 8 km de course à pied et nécessite l’arrêt de la session.

Les causes d’apparition du syndrome de l’essuie-glace

  1. La position des pieds: facteur déclencheur d'une tendinite TFL

Si votre pied est en position valgus, c’est à dire qu'il part vers l’intérieur, il peut être à l’origine de vos symptômes. En effet, si l’arrière pied à tendance à partir vers le dedans, cela induit lors de la course, une rotation interne du tibia sous le fémur.

Cette rotation est à l’origine du frottement la bandelette ilio-tibiale sur le fémur induisant l’inflammation.

  1. Le genou

Sur le genou, le problème peut venir de votre tibia qui a tourné vers l’intérieur.  En effet une rotation interne du tibia sous le fémur met en tension l’insertion basse du Tenseur du Fascia-Lata à l’origine de la douleur.

  1. La hanche

De la même manière une hypertonie du psoas (muscle de la hanche) ainsi qu’une hypertonicité des muscles rotateurs internes de la hanche (ou adducteur de hanche) augmente la tension du TFL induisant l’inflammation.

  1. Le bassin

Les membres inférieurs se mobilisent dans l’espace grâce à 2 types de chaînes musculaires, les chaînes d’ouverture et de fermeture. Chacune de ces chaînes sont composées d’un groupement de muscles allant du bas de la colonne vertébrale jusqu’aux pieds.

De ce fait, un blocage du bassin avec une position en fermeture induit une hypertonie des chaines musculaires en rotation interne, ce qui par le même mécanisme,  induit une rotation interne du tibia et donc l’apparition des douleurs.

Les solutions pour limiter l’inflammation du Tenseur du Fascia-Lata (TFL)

  1. Une genouillère de décharge du tendon du Fascia Lata

En cas d’apparition nouvelle de la douleur, le port d’une genouillère est vivement indiqué.

En effet, des genouillères TFL de type Epitact Physiostrap Sport, Zamst RK-1 ou encore la Donjoy tru-pull® lite s’adaptent tout à fait au syndrome de l’essuie-glace car conçues spécifiquement afin de limiter les inflammations et permettre de continuer à pratiquer votre activité sans contraintes.

L’avantage de ce type de genouillères est de limiter la rotation interne du tibia durant la course sans limiter les mouvements de flexion/extension. Leurs ports permettra de limiter l’inflammation de la bandelette sans limiter vos mouvements.

Nous vous conseillons de la porter durant 3 à 6 mois, en complément de la prise en charge par un ostéopathe du sport, d’un kinésithérapeute et d’un podologue.

Il est nécessaire d'être vigilant car si cette pathologie n’est pas prise en compte et soignée rapidement, le syndrome du TFL se manifestera de plus en plus tôt pendant l’effort et engendrera un arrêt total forçé de la pratique du sport.

  1. Syndrome de l'essuie-glace et Ostéopathie

L’ostéopathie est fortement indiquée en cas de douleur au genou.

Comme nous l’avons vu, les douleurs de genou sont liées à plusieurs paramètres mécaniques. Mais elles résultent toutes d’une problématique liée aux chaines musculaires.

En effet, l’ostéopathe va étudier la biomécanique musculaire et articulaire de l’ensemble des membres inférieurs mais aussi du bassin, afin de comprendre l’origine de la défaillance musculaire. Cette étude passe par un examen approfondi du bassin, de la hanche, du genou, mais aussi du pied.

La prise en charge ostéopathique en cas de syndrome de l’essuie-glace est de deux séances complétées et associées à des soins de rééducation musculaire et proprioceptif par un kinésithérapeute et un podologue.

Vous pouvez joindre un ostéopathe à Paris spécialiste du sport et du TFL.

  1. Les étirements en kinésithérapie contre le TFL

La kinésithérapie est également indiquée en cas de syndrome de l’essuie-glace afin d’effectuer un travail indispensable de rééducation musculaire du membre lésé.

Les exercices effectués sont :

  • Des contractions statiques et intermittentes 

  • Plusieurs séries de flexion-extension sur une machine isocinétique 

  • De l’électro-Myostimulation

  • Du renforcement des chaînes musculaires d’abduction et rotation externe

  • Des étirements TFL effectués

  • Et enfin une rééducation proprioceptive

  1. Le recours à l'utilisation de semelles orthopédique

La prise en charge peut être complétée par un podologue afin de valoriser les corrections de l’ostéopathe et du kinésithérapeute.

La mise en place de semelles thermoformées permettra d’aider à diminuer le valgus de l’arrière pied ainsi que la rotation interne des membres inférieurs.

Découvrez d'autres articles du blog !

Zoom sur la lésion méniscale

Les ménisques jouent un rôle important dans le genou. Des lésions peuvent arriver suite à une entorse, une flexion forcée du...

Zoom sur l’arthrose du genou

Les 1er signes de la pathologie : Une raideur dans l'articulation, un genou douloureux, comme s'il était rouillé (raideur...

Zoom sur l’entorse du genou

Les 1er signes de la pathologie : une torsion mais parfois aussi un gonflement, un craquement lors d’une chute ou d’un...

Zoom sur l'articulation du Genou

Présentation du genou : Articulations , Symptômes, Fonctionnement, Anatomie ...